Carnaval de Basècles

Le crossage

La tradition du crossage du  » mercredi des chennes  » est honorée dans les us et coutumes de la région. Les Crocheux (tous costumés et déguisés à Basècles) se dispersent par équipes de trois dans les rues du village, équipés d’une  » macroche  » (un maillet à long manche) et d’une  » cholette  » (œuf en bois ou balle de gomme quand le danger est présent). Rappelons les règles du jeu : la partie s’engage : il s’agit pour l’une des équipes, celle qui  » chole « , d’atteindre un but précis (le tonneau que le cafetier a placé devant son estaminet) en un certain nombre de coups avec la possibilité pour l’équipe adverse de  » décholer « , c’est-à-dire de taper dans le sens inverse. Pour trois coups de  » cholage « , il y a un coup de  » décholage « . Si les  » choleux  » n’atteignent pas leur but après avoir épuisé tous leurs coups, ils offrent la tournée. Dans l’hypothèse inverse, ce sont les  » décholeux  » qui régalent. Bref, on trinque dans tous les cas et ce golf du pauvre est associé aux réjouissances de fin de carnaval. Tantôt une gaufre, tantôt des cochonnailles viendront assouvir les tiraillements de l’estomac. Inutile de préciser l’ambiance qui finit par régner, les chants locaux traditionnels ponctuant chaque arrêt dans les cafés. Le soir, les Crocheux font honneur aux divers plats préparés dans leur local. Une longue journée…

le crossage